Situation géographique dans un cadre exceptionnel

 

La savonnerie du Louron se situe dans un cadre magique et préservé qu’est la vallée du Louron.

A la fois sauvage et habitée, elle sait répondre à cette mixité.

On y vient pour les sports de montagne (escalade, rando, alpinisme, ski de rando…)

Les pyrénéistes tels que SCHRADER, RUSSEL, LES FRERES RAVIER et bien d’autres ont bien reconnu son potentiel.

Certes les sommets du Louron sont moins connus que les célèbres ANETO, VIGNEMALE, GAVARNIE… mais leur attrait n’en est pas moindre et nous pouvons trouver toutes les facilités ou difficultés escomptées dans une ascension de toute saison.

 

On y vient pour se réfugier  loin de ce monde qui va trop vite, comme disait mon grand-père

 

On y vient pour découvrir :

 

son patrimoine religieux: Ses petites églises romanes sont de toute beauté

Son patrimoine naturel : Ses estives donnent envie de prendre les pinceaux ou un appareil photo pour immortaliser ces lumières et paysages magnifiques,

Son patrimoine culinaire et de production locale:

Ses producteurs de fromages :le diable de Mont d’Yves GIRY, le brebis de la Ferme deMouriou de Jean-Louis et d’Evelyne GAILLARD de Germ, le vache de Francis TARDOS d’Adervielle-Pouchergues,..

Ses producteurs  de viande de brebis de Jean-Bernard et Fabienne CASTERAN , de François SANCHI, de viande veau de Genos,  de vache de Loudenvielle….et des produits locaux tels que la frênette de Jean-Luc MORINIERE de Vielle-Louron, le safran de l’arbizon d’Edouard ROUX et Juliette DELACROIX, le miel d’exception de Malou FEVRIER de Cazaux-Fréchet, de Pierre et Martin  MORTAGNE d’Avajan….

Et j’en oublie : il y a des talents cachés et des idées en devenir..

 

On y vient lors d’un voyage vers le belvédère des Pyrénées: le Pic du Midi, pour découvrir les bienfaits de l’eau sulfureuse de Balnéa, pour skier à Peyragudes ou à Val Louron, pour sa proximité avec l’Espagne...

 

Le Ministère de la culture a reconnu son potentiel et l’a classée Pays d’art et d’histoire depuis janvier 2008 avec la vallée d’Aure.

Ce nouveau titre a été donné grâce au travail de bureau d’études effectué par l’association « Mémoires des vallées » et de ses acteurs de l’époque Jean-Luc MORINIERE et Laurence BOUGANT.






Réalisation : 50dh.net